Communiqués

Communiqué sur les dernières révélations sur les affaires d’agressions sexuelles dans l’Église en France

Après les révélations d’octobre concernant les abus sexuels commis par l’ancien évêque de Créteil Michel Santier, les évêques de France réunis en assemblée plénière viennent de révéler que d’autres évêques étaient mis en cause devant la justice pour des violences sexuelles. Parmi eux, le cardinal Jean-Pierre Ricard, ancien archevêque de Bordeaux. 

Par respect pour les victimes de ces abus, la vérité doit être faite sur ces affaires dont les conséquences blessent aussi les catholiques.

Comment faire confiance à l’Église si ceux désignés comme ses responsables sont accusés de crimes sexuels et/ou d’abus de pouvoir ? 

Entre le rapport de la CIASE et la culture du silence, jusqu’à quand les évêques resteront-ils dans leurs contradictions

Comment ré-instaurer un lien de confiance durable au sein d’une Eglise criblée de scandales ? 

Comment les catholiques gardent-ils la foi malgré de telles contradictions ? 

CathoVoice vous propose le témoignage de catholiques sur ces sujets. Vous pouvez nous contacter via notre formulaire.

Témoignages

« Je suis écœurée et en colère. Toutes ces révélations sont totalement à l’opposé de ce que demande le Christ. C’est une trahison de plus. » Marguerite

« Je ne peux qu’exprimer ma colère envers ceux qui se sont crus au-dessus des lois humaines et divines. Mais je mets toujours mon espérance dans le Christ. » Dominique

« J’ai honte et je souffre de découvrir encore tant de mal et de perversité dans l’Eglise, moi qui ai par ailleurs reçu tant d’amour et de joie grâce à cette même Eglise. C’est ma foi dans le Christ lui-même qui me fait continuer d’espérer que l’Eglise peut encore se convertir. » Auriane

« Nous n’avons plus droit à la naïveté : je suis arrivé au stade où je ne m’étonne plus de nouvelles révélations d’abus sexuels, car j’ai pris acte de la mauvaise gouvernance de l’Eglise sur ces sujets. Mais j’aime l’Eglise et je ne la réduis pas à des abus. Je souhaite que nous prenions conscience de la nécessité de ne rien mettre au-dessus de la vérité. » Ambroise